GarbageCollector

Le blog qui lutte contre les fuites de mémoire.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

On peut toujours rire de tout, avec toujours tout le monde, même si ce n'est toujours pas drôle

Partie 2 : Où il est démontré que l’humour c’est sérieux

« »

kikoomimi13.skyrock.com n’a rien à dire car elle n’a rien compris à la Partie 1


L’humour n’est certainement pas un sujet de plaisanterie. Il nécessite des années d’apprentissage et davantage encore d’entraînement pour y parvenir. Certains de nos nombreux spécialistes ont commencé dés leur naissance ! D’autres, plus tard. Croyez-vous que ceux qui réfléchissent à la création de nouvelles blagues aient le temps de rigoler ? Que nenni ! Ils prennent leur tâche avec tout le sérieux qu’elle mérite. Et ce depuis des siècles.
En parlant de siècle (1 siècle = 100 ans. 10 siècles équivalent grosso modo à 1 millénaire, soit 1024 années. Converti en kilo-octets bien de chez nous, 1024 années font approximativement Out of Memory Exception), d’où nous vient l’Humour ?
Très bonne question, je me félicite de l’avoir posée, d’autant plus que j’étais grave en manque d’inspiration pour la suite du post (ce qui a failli faire une deuxième partie ridiculement courte).

L’inventeur de l’humour n’est autre que le célèbre phénicien Hanìbal  Humour. Parcourant tous les pays méditerranéens, de l’Empire de Rome à Carthage et de la Grèce en passant par le Maroc (et quelques retours en Phénicie, aussi), il eut de nombreuses occasions d’inventer son concept. Mais il ne le fit point tout de suite. Ce n’est qu’en croisant des commerçants Berbères qui livraient leurs produits dans toute l’Europe et en Phénicie, aussi, qu’il se lança :


« Hé ! Le Berbère ! C’est ton jour de chance ! J’ai connu un Gaulois qui avait la même tête que ton fils ! »


On peut bien sûr penser qu’une fois traduite, la blague a beaucoup perdu de son effet. Il n’en est rien : elle était vraiment moisie depuis le début (des siècles plus tard, certains philosophes tentèrent de l’améliorer, sans succès). Qu’importe ! Les bases étaient jetées (Origo jacta est), ainsi que notre ami à la mer.
A noter que, jamais après cette rencontre, Hanìbal Humour ne parvint à faire rire quiconque malgré son acharnement à vouloir prouver que ses facéties étaient drôle. Il fit même pleurer le fils d’un notable de Babylone et de Phénicie, aussi, en se peignant le nez en rouge et en imaginant des grimaces toutes plus effrayantes les unes que les autres. S’il avait bien inventé un concept novateur, force est aujourd’hui de constater qu’il n’en appréciait pas vraiment la portée, ni les principes. C’est le cas, je le crains de beaucoup de génies et d’inventeurs : De Vinci ne prit jamais l’Airbus A380 dont il avait commencé à dessiner les plans, Einstein, malgré sa grande intelligence et ses recherches sur le sujet, ne parvint pas à trouver la réponse à la grande question sur la vie, l’univers et le reste. Seule Marie Curie, la co-inventrice de l’épice du même nom, pu jouir de sa création. Malheureusement, le choc était trop fort : elle en est morte.



Pierre et Marie Curie, devant leur fameuse recette de Colombo de poulet au épices de leur invention


Ce n’est qu’après la mort d’Hanìbal Humour que les hommes et femmes commencèrent à rire. Il faut dire que son décès fut des plus ridicules : souhaitant mettre à l’épreuve la solidité des vitraux de la Tour de Babel, il s’élança du dernier étage contre ceux-ci, qui se brisant, le laissèrent choir quelques centaines de mètres plus bas. Une sacré aubaine pour Ahmad Elastique, l’inventeur du saut à l’aide d’une corde dont il donna son nom, qui passait par là et à qui cette chute lui donna une idée éblouissante.



Un drame ? Pas si sûr !


De nos jours, les humoristes ont bien plus de talents et profitent même de prestigieuses écoles distribuant des formations très cotées, pour le bonheur des petits et des grands.



Les élèves de l’école du rire et leur professeur.


Mais il ne faut pas croire que tout est plus simple : la création de nouvelles plaisanteries est soumise à l’approbation d’une société importante du rire : La Société Importante du Rire.
Cette organisation à but non lucratif, rattachée au Ministère de l’Humeur, de l’Humour et du Capital Sympathie, émet un droit de réserve quant à la diffusion d’œuvres comiques en France. En effet, un certain nombre de règles doivent être respectées et la rédaction des calembours est très encadrée. Cela peut de prime abord étonner, mais imaginez un seul instant que cela ne soit pas fait par une autorité compétente : une qualité médiocre, aucune censure et donc le droit de rire de tout. Aimeriez-vous tomber sur une plaisanterie à caractère sexuelle (zoophile, scatophile) sans être préparé ? Je ne le crois pas. En outre, la SIdR œuvre pour une parfaite reconnaissance des auteurs des blagues et situations humoristiques. Rendez-vous compte combien l’inventeur de la fameuse farce de l’homme glissant sur une peau de banane, Albert Banane, avait souffert de voir son gag repris par tout un chacun, sans qu’il en bénéficie le moindre mérite ? La Société, conjointement avec le ministère, réfléchit actuellement à un projet de loi visant à contrôler la diffusion de l’humour et d’empêcher aux blagueurs du dimanche de rire et de diffuser une contrepèterie qu’il n’aurait pas acquise légalement et donc, dont l’auteur, l’Etat, la SIdR et La Ligue des Marchands Honnêtes du Rire n’y retireraient aucun bénéfice.

logo_sidr.JPG

Conjointement à cette organisation, un cabinet spécialisé dans la rédaction de nouvelles blagues permet à la population de profiter de plaisanteries approuvées par la SIdR.
Les meilleurs spécialistes de l’Humour contribuent par ce biais à l’élaboration de calembours de très bonne qualité, avec le souci de proposer à la population un humour garanti sans violence, sexe ou tout autre propos pouvant choquer.



Retour aux source pour cet humoriste :

“J’ai voulu revenir au fondement même de l’humour, lorsque Hanìbal Humour ne parvenait pas à déclencher l’hilarité.”


Petit conseil pour terminer : si vous avez répété sans vous lasser un calembour 41 fois à une personne sans obtenir l’effet escompté, laissez-vous tenter par une 42ème fois, ce sera peut-être la bonne.



Attention, l’humour de ce billet a été approuvé par le SIdR. Vous êtes autorisé à rire et à faire profiter de ce rire à l’unique condition de l’acquittement de la somme de 16€ TTC (0.8% reviennent à l’auteur, 12% à l’Etat, 10.4% à la SIdR, le reste étant distribué à la Ligue des Marchands Honnêtes du Rire).




Garbage Collector

Auteur: Garbage Collector

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

aucune annexe



À voir également

hieroglyphe.suite.jpg

Bilan de l'année 2015

« On fait le milan, calmement, chasse les poissons morts en un instant. »Les Neg'Marrons (vers....

Lire la suite

To Glen Lyon

300 Points d'XP en plus

« Je me souviens que pour aller sur la lande, celle véritable où rien d'humain ne vit, il fallait...

Lire la suite