GarbageCollector

Le blog qui lutte contre les fuites de mémoire.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

De la volonté de tenir le rythme et autres menus tracas

Exemple : J’ai passé un moment à écrire ce qui aurait du être le billet actuel, mais je me suis rendu compte que ce que j’écrivais était naze. Bon, je ne l’ai pas mis à la poubelle, peut-être pourrais-je le ressortir un de ces jours.
Alors, en attendant je meuble, car un blog se doit d’être alimenté pour éviter qu’il dépérisse et qu’il finisse par mourir. Un blog, c’est un peu un tamagotchi (je n’y ai jamais joué, trouvons autre chose – mettons un personnage de Hordes) qui s’il n’est pas nourri (abreuvé pour le personnage de Hordes), décédera de la mort. Or, je n’ai pas envie de voir mon blog mourir, j’en serais fort triste et je ferais nécessairement une dépression post-décès qui me plongera dans la solitude, l’anorexie et l’alcool (certains diront que je suis déjà dedans, ce sont des mauvaises langues). 

Vision du futur


Mon blog n’était pas sensé être totalement autobiographique, je pense que vous avez à peu près saisi le concept. Je préfère partir d’une situation ou un sentiment réel et digresser totalement pour produire un récit loufoque provoquant hilarité et, je l’espère, suicides chez les allergiques à mon humour. Par exemple, prenons le post sur mon voyage à Arvavion 4 et la manière dont j’ai terrassé les affreux extraterrestres belliqueux et putassiers. Bon, je vous le dis tout de suite : certains éléments ont été inventés de toute pièce. Le Chitzik n’existe pas (comment peut-on penser une seule seconde qu’une pâtisserie puisse porter un tel nom !) et Zglyphon n’était pas le nom de l’un de mes deux ravisseurs (le Zglyphon est en réalité une outre confectionnée à partir de larves d’Asnatugarx).
Tout ça pour vous dire qu’en lisant ce blog, vous ne vous ferez pas une véritable idée de moi ; je tiens à m’en excuser si jamais vous l’avez cru.

Alors, me direz-vous, entre deux gorgées de tisane à la salsepareille, à quoi bon écrire un blog, si ce n’est pas pour dévoiler ton intimité ?
Avez-vous à ce point besoin de satisfaire cette curiosité de voyeur ? Je ne vous en veux pas, je lis les blogs des autres aussi. Mais bon, pas de bol vous ne me verrez jamais à poil ! (Par contre, peut-être en caleçon et chaussettes.)

Ce qui m’attire dans l’écriture d’un blog, c’est justement pouvoir faire lire n’importe quoi à n’importe qui, sans avoir à attendre d’être publié dans un vrai livre (vous verrez quand je serais connu : ce blog sera entièrement imprimé et publié – je me ferais alors plein de thunes avec les ventes du livre). Ce qui m’attire, c’est de me dire qu’assis sur des millions de sièges devant des millions d’ordinateurs dans le monde, des double-millions d’yeux d’internautes sont rivés sur Internet (Il n’y a malheureusement pas encore des millions, ni des milliers, ni des centaines, ni même des dizaines d’internautes lisant mon blog.), et que parmi eux, il y a bien une ou deux personnes que j’arrive à faire sourire. En regardant les commentaires et les adresses IP, ainsi que la provenance des gens qui tombent sur mon site, je dirais qu’il y a actuellement entre 6 et 8 personnes à suivre mon blog. Peut-être un peu plus ; quelques personnes doivent avoir noté l’adresse et s’y rendent une fois par semaine ou par mois. Ce qui ne fait pas beaucoup, mais est amplement suffisant pour me satisfaire (de toute manière, je m’attendais à moins de lecteurs).
Donc, puisque j’écris pour être lu (j’écris aussi parce que ça me fait marrer, mais c’est clair que je ne ferais pas un blog si je n’étais pas lu), je dois satisfaire ces 6 ou 8 personnes régulièrement pour ne pas les laisser trop longtemps dans l’attente, ce qui pourrait entrainer chez eux une lassitude et donc une désertion de mon site.


Je disais que ce blog n’a pas pour vocation d’être exhaustivement autobiographique. Bien entendu, il l’est forcément, d’une manière ou d’une autre – soit par des billets écrits à l’arrache sous le coup d’une pulsion, soit par des éléments qui sont disséminés dans les textes en eux-mêmes (comme lors du voyage galactique). Ça permet à ceux qui lisent les blogs des gens pour avoir des détails croustillants sur la vie des blogueurs de repartir un tant soit peu satisfait. De plus, je ne prends pas trop de risques, tout ceux qui me lisent actuellement me connaissent (en tout cas je pense).

Lorsqu’on écrit, et vous le savez si vous écrivez, une partie de vous est dévoilée, que vous le voulez ou non. Poser des phrases sur des idées, des paragraphes sur des émotions incite à creuser plus profond encore, jusqu’à réveiller… le puissant Balrog !

Balrog vs. Balrog : Who’s the strongest ?

« Le flot des mots coulant de la plume emporte les émotions et les pensées enfouies sous la vase de nos veines et les déposent sur la feuille de papier, à la vue de tous. »


Voilà pour la belle métaphore moisie.


Écrire ces billets m’amène ainsi à réfléchir sur moi, ma condition d’être humain, de petit Hobbit perdu dans une contrée hostile survolée par des serviteurs sombres peu loquaces, d’Ewok se cachant courageusement dans les sous-bois d’une forêt planétaire. Alors, oui, je pratique énormément l’introspection – j’ai toujours été attiré par les sports de combat – et je suis même devenu ceinture noire.
C’est sûr, on est loin des blogs du style celui-ci (pourquoi, il n’y a que des blogs de chiens sur Blogator – et le logo de Blogator est toujours aussi moche) ou de Facebook. Et tant mieux.

Sinon, j’ai écrit ça aussi qui vous fera peut-être sourire : Lire. Lisez aussi (surtout) le reste du webzine, c’est de la bombe, bébé. (Ça, c’est pour le quota pub).

————————————————————
En bref :


- Envoyé spécial et Luc Besson estime que la France est le premier pays pirate au monde. Merci donc à Envoyé Spécial pour ce magnifique reportage sur HADOPI contre les vilains pirates, pas du tout orienté, pas du tout caricatural, pas du tout démago et pas du tout incomplet.


- Le foot, c’est bien, surtout quand une pauvre erreur dans un match prend des proportions politiques insoupçonnées. (Le Monde)
À quand Delanoë réagissant sur un latéral extérieur non armé, ou Madelin s’indignant d’un antijeu flagrant du tireur bleu, non signalé par l’arbitre ? Vivement la canne de combat professionnelle !

Merci Kanye !

- Ils veulent interdire la fessée… Grogne des tenanciers des clubs sado-masochistes. Qui parlait d’un monde aseptisé ?


J’ai réussi à écrire un billet – sans queue ni tête – en n’ayant aucun sujet et en discutant juste du blog en lui-même. Trop fort, je suis !


————————————————————


Ah…  je viens d’apprendre la mort de Kriss, animatrice radio à France Inter (Portraits sensibles et Kriss Crumble). Parmi les vendus et les inintéressants de la radio subsistaient quelques animateurs intègres, sensibles et captivants – elle en faisait indubitablement partie. Ma mère doit être toute chose.

Garbage Collector

Auteur: Garbage Collector

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (7)

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

aucune annexe



À voir également

hieroglyphe.suite.jpg

Bilan de l'année 2015

« On fait le milan, calmement, chasse les poissons morts en un instant. »Les Neg'Marrons (vers....

Lire la suite

To Glen Lyon

300 Points d'XP en plus

« Je me souviens que pour aller sur la lande, celle véritable où rien d'humain ne vit, il fallait...

Lire la suite