GarbageCollector

Le blog qui lutte contre les fuites de mémoire.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un peu de bien pour les oreilles

« La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée.  »
Platon, La Musique (Bon… il ne parlait pas un mot français, alors je ne suis pas sûr qu’il ait vraiment dit ça.)


Bon, j’ai un peu l’impression d’écrire n’importe quoi dans mon blog ces derniers jours, rien de bien construit ou de cohérent. Le truc, c’est que ça me vient sur le coup, une subite envie d’écrire, de raconter des trucs, mais je n’ai pas le courage de mener ma tâche à bout avec le sérieux que cela demande. C’est pas bien grave, me direz-vous, mais je me rends compte que ce support se transforme un peu en déversoir à idée, en bac-à-sable, alors qu’au départ  le concept était bien différent. C’est peut-être mieux comme ça, je n’en sais rien. Toutefois, je pense que je devrais peut-être séparer le « journal » à proprement parler des billets de fiction. Changer la forme de tout ça. Vous en pensez quoi ? Avez-vous des idées de design ?
En ce moment, je crois, j’ai fortement besoin-envie d’écrire, mais je ne sais pas vers quoi diriger tout cela. J’ai bien trop souvent la flemme d’écrire de la fiction ; ce qui est bien dommage parce que je crois n’avoir jamais eu autant d’idées qu’en ce moment.
Bon, le billet précédent, je le trouve plutôt pas mal, malgré tout, même après l’avoir relu une fois le jour venu (vous vous rappelez du billet décrivant un certain état d’esprit la nuit ?). Le problème d’écrire à 3h00 du matin de la fiction, c’est que la prose n’est pas très heureuse, en général, à cause de la fatigue, les yeux qui se ferment, tout ça. Les quelques passages du billet précédents corrects doivent être les copiers-collers du texte qui traînait sur mon dur. En relisant ce billet, je ne le trouve pas très clair, on ne voit pas bien où je voulais en venir dans la forme, le propos s’en trouve donc un peu incompréhensible, je pense. Tant pis, un blog, c’est surtout de l’instantané, je me refuse de retoucher un billet posté (excepté corrections orthographiques-grammaticales).

Bref.

Il y a encore peu, il m’était impossible d’écrire avec de la musique. Comme pour coder. Aujourd’hui, je fais l’un et l’autre avec un fond sonore. (D’ailleurs, il y a constamment de la musique à l’appartement. En continu, toute la journée. D’où mon besoin de trouver de nouvelles musiques, parce que je commence à tourner en rond dans ma playlist).
Le tout est de trouver la musique appropriée. Je laisse tomber le rap ; je ne peux pas écrire avec ça dans les oreilles. En fait, je ne peux pas écrire avec des chanteurs français dans les oreilles. Ça me déconcentre. (Essayez d’écrire ou de coder un truc en chantant à tue-tête Il n’y a pas d’amour heureux de Brassens…) Je préfère éviter les chansons en général d’ailleurs, juste de la musique (actuellement la BO de Mind Game, si vous n’avez pas vu ce film d’animation japonais, je vous le conseille, ainsi que toutes les productions du studio 4C (Amer Béton – dont je recommande également la BO)).
Selon ce que j’écris, la musique ne va pas être la même, bien entendu. Ou selon ce que j’écoute, mes mots et mes idées ne seront pas les mêmes. Bref, John Surman (musique écoutée lors de la rédaction du billet d’avant-hier) ne me donne pas les mêmes idées que la BO de Cowboy Bebop (écoutée hier soir et qui m’a drôlement inspirée. (Ils ont sorti une intégrale de la série à 20€ ! J’ai failli me laisser tenter mais j’ai été raisonnable. Je me demande si je ne regrette pas un peu.)).
Le bandes originales de films, dessins animés et jeux vidéo m’inspirent beaucoup, de toute manière.

D’ailleurs, je vais vous donner un échantillon de ce que j’aime et écoute dans ce domaine et vous demanderai juste une petite chose en échange : que me proposez-vous pour ajouter à cette liste ? Quel film-jeu-animé vous a marqué par sa musique ? (Passons les Elfman, Zimmer, Shore, Williams ; je les connais.)

Planescape Torment

Il s’agit d’un de mes jeux préférés sur PC. C’est du Baldur’s Gate like (même moteur, et développé par Black Isle Studios). Beaucoup trouveront le jeu inégal (trop de dialogues, peu d’action) et n’accrocheront pas, je peux les comprendre. Pour ma part, il fait partie des quelques jeux vidéos qui ont une vraie histoire complexe et de vrais dialogues (mes autres références étant Baldur’s gate 2 – pour les dialogues plus que pour l’originalité du scénario, Deus Ex et The Longuest Journey) ce qui est pour moi la première qualité que je recherche dans un jeu d’ambiance.
La musique est signée Mark Morgan (bon… pas franchement connu) et est plutôt sombre. En tout cas, elle m’inspire beaucoup.

Main Title :

Deionarra Theme :
Morte Alternate Theme :

Silent Hill

Je n’ai jamais joué à Silent Hill. J’ai juste vu le film de Christophe Gans (plutôt réussi, ma foi). En tout cas, la musique du jeu est parfois très bien réalisée. (À part quand c’est chanté, là, ça me gonfle). Elle est composé par Akira Yamaoka.
Silent Hill 4 - Nightmarish Waltz :

Le Labyrinthe de Pan

J’ai beaucoup aimé ce film, de loin le meilleur de Guillermo del Tauro. (On verra ce qu’il nous prépare avec Bilbo… il n’a pas intérêt à se rater.) J’ai pris récemment le soin d’écouter la bande originale composée par Javier Navarrete et elle exceptionnelle. Si si. Autant le film m’a longtemps inspiré dans son esthétique, autant la musique continue de me porter dans des univers glauques et merveilleux à la fois.
The Labyrinth :

Joe Hisaishi

Joe Hisashi est le compositeur attitré des productions Ghibli (principalement des Hayao Miyazaki) et de Takeshi Kitano. Sa musique, différente bien que reconnaissable, est toujours une source d’enchantement. Elle sublime les images magnifiques et poétiques de Mononoke, elle tranche avec la froideur des films de Takeshi Kitano.
Princesse Mononoke - Mo­no­no­ke Hime :


Sonatine - Sonatine I Act of Violence :

Cowboy Bebop

À l’instar de Samourai Champloo du même réalisateur, la musique de Cowboy Bebop fait partie intégrante de l’œuvre. Ici, composée par Yoko Kanno, elle est entièrement jazz, ce qui est plutôt original pour un western spatial. Une série excellente (sans doute la meilleure série animée japonaise de tous les temps – j’en ai vu très peu, je sais de quoi je parle), une bande son géniale).
Cowboy Bebop n’aurait jamais eu autant de succès sans sa musique.
Too Good Too Bad :

Battlestar Galactica

Dans les séries TV, il est rare que je retienne la musique. Ce n’est pas le cas pour Battlestar Galactica où l’importante orchestration, les chœurs, accompagnent très bien les images et les péripéties héroïques, spirituelles de nos personnages. La composition de Bear McCreary est, je pense, ce qui m’a permis d’accrocher à la première saison alors que j’avais du mal à suivre.
Battlestar Galactica Saison 1 - Starbuck On The Red Moon :

Akira

Réalisée par le collectif Geinoh Yamashirogumi, la musique entraîne le spectateur encore plus loin dans l’expérience Akira. Étrange, s’inspirant de sonorités japonaises, elle est particulièrement adapté au film de Otomo.
Kaneda :

Dracula

Composée par Wojciech Kilar, la musique du Dracula de Coppola est selon moi une vraie réussite. Elle colle parfaitement au mythe du vampire. En fait, depuis que j’ai vu le film, j’entends cette musique dés que je pense aux vampires :)
Vampire Hunter :


Mina’s Photo :

À ces différents univers se rajoutent les musiques des compositeurs très célèbres cités plus haut : Hans Zimmer qui arrive je trouve à se renouveler en collant au mieux au sujet (j’ai beaucoup aimé la BO de The Dark Knight), Howard Shore avec le Seigneur des Anneaux a parfaitement compris le sens du mot épique, James Horner (la musique de Willow, celle d’Avatar – qui reprend par moments presque à la note près le thème de Willow !), Danny Elfman, qui malheureusement, ne se renouvelle pas beaucoup. En jeu vidéo, celle de Prey et de Mass Effect valent aussi le détour. J’aimais bien aussi celles des Heroes of Might and Magic qui passent très bien en jeu de rôles.
Ce n’est bien sûr qu’un échantillon, mais, ces univers m’aident à me plonger dans les miens, à me mettre dans l’esprit adéquat. Si vous avez autre chose à me proposer, je suis preneur.


En dehors de cela, je viens de remarquer que le 2 avril, c’est la semaine prochaine. Et d’ailleurs, ce n’est pas vraiment le 2 mais le 1. Et moi qui croyais que j’avais encore une semaine. Vous vous en tapez par contre.

Enfin, en bonus track, me voici tel que vous ne me verrez jamais en vrai :


Cet effet de malade, ça fout les boules !
Garbage Collector

Auteur: Garbage Collector

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (14)

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

aucune annexe



À voir également

Dans ma poche de blouson, j'ai un portefeuille, un porte-monnaie, des clés, des doigts parfois, et un lecteur MP3

« Ma feuille est blancheDevant moi tout est noirS’il vous plaît écoutez-moiJe suis tombé dans un...

Lire la suite

QCM

« Si tu kiffes pas, t’écoutes et pis c’est tout. »Lunatic, Si tu kiffe pas Allez, je fais comme mes...

Lire la suite