GarbageCollector

Le blog qui lutte contre les fuites de mémoire.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ma collectionite, ma tendinite

« Dieu me tripote ! »

J’avais commencé à écrire un truc concernant mon incapacité à trouver une bd que je cherche depuis quelques années. Et bien, finalement, je l’ai trouvée l’aut’ jour, sur price minister. C’est-y pas beau tout ça ? Résumons : Gwen, pour ne pas le nommer, adore une série de bande dessinées, depuis au moins les premiers jours de sa puberté : L’Incal, d’Alejandro Jodorowsky et Moebius. C’était l’époque de la bibliothèque municipale de Quimper, et de ses rayons bd, je dévorais tout de Jodo. (En passant, je ne sais pas si tu connais, Mu, mais je suis sûr qu’il y en a certaines que tu devrais apprécier… le côté mystique devrait te plaire.) (Après réflexion, j’ai du connaître l’Incal à la toute fin des années 90, début 2000, puisque l’édition qui me concerne date de 1998 si je ne m’abuse.) Bref, quelques années plus tard, je décidai de les acquérir, parce que vraiment c’est bien, tout ça. (Pas facile d’acheter des bds quand on les connait déjà bien… c’est pourquoi je n’ai encore ni la Quête, ni De Capes et de Crocs, ni les Bilal etc.) Les premiers tomes bibliothéqués (terme signifiant acheté, lu et rangé sur les étagères adéquates, c’est joli, je les caresse de temps en temps, et oui, je n’ai pas de chat), et là, c’est le kaméhamédrame : ils, ces salauds (les Humanos), rééditent l’Incal et Avant l’Incal, en changeant les couv’ (elles sont moches en plus) et surtout, en recolorant les planches. Aargh. Utilisation de l’info, pour un rendu proche de celui de Mégalex et des Technopères. Noooon !! Rendez-moi mes vieilles couleurs moches !! L’ancienne édition épuisée, ma quête avait pour mission (oui, je délègue) de trouver les tomes qui me manquaient alors d’occasion. Évidemment, c’est de plus en plus dur, et je n’avais pas jusqu’alors trouvé le dernier tome. C’est chose faite ! Et pas à 58€ comme j’ai pu le voir sur Amazon, non mon bon monsieur, à un prix raisonnable compte tenu de sa valeur de « collection ». Il me reste à trouver maintenant le tome 2 de Sandman de Neil Gaimen, Nocturnes, et je sens que ça va être une autre paire de manches… (Je vous explique brièvement, parce que dans le fond, je sais que ce que je vous raconte n’est pas super intéressant, c’était juste histoire de parler. J’ai acheté d’occase sur le net le premier tome, Préludes, mais j’ai fait une connerie : en effet, cette édition est épuisée, et la nouvelle édition a regroupé les deux premiers tomes en un seul, Préludes & Nocturne. Mais je n’ai pas envie d’avoir le premier tome en double. Conclusion : si vous trouver Nocturne tout seul, pensez à tonton.)

Le week end dernier c’était la grande braderie de Lille : des millions de personnes déambulent en ville et tentent de trouver la perle rare. (Ils perdent leur temps : elle est dans une huître.) J’y ai été faire un tour bien sûr, mais bon… je n’y suis pas resté très longtemps. Il y a VRAIMENT des millions de personnes, et parfois, c’est un peu… trop, quoi. J’ai fui en fait.
À la place j’ai acheté en magasin, pas bradées du tout, des chaussures SDI de savate. Parce que j’ai repris la canne. Oui : j’ai repris la canne. (Je le dis deux fois, sans aucune véritable raison, mais j’ai vraiment envie de vous dire que j’ai repris la canne.) Et bien, mes aïeux, c’est pas facile facile. Je sors tout juste de mon premier entrainement ; on peut pas dire que j’ai fait honneur à mon moi d’il y a trois ans ! Dés les premiers échanges, je soufflais comme un phoque, avec tachycardie et tout le bordel. Je suis pas sûr que mon régime spécial à base de non effort et de non manger soit le plus efficace pour avoir une santé de fer. Mais c’est bien : je sens que je vais reprendre du poil de la bête ; bientôt je retrouverai mon niveau d’antan, et alors là, gare à vos fesses ! (et je ne parle ABSOLUMENT pas de ce qui se passe dans les vestiaires…) Pfff… par contre, j’y vais toujours comme un beau bourrin. Je sais que je fais plus de compèt’, je ne devrais plus avoir de pression, mais impossible de limiter la vitesse, ni mon déplacement. Résultat : une technique bancale (bah oui, faut le temps un peu que ça revienne), une fatigue très rapide, et des crampes. C’est un peu comme si tu demandais à Superman de faire une compétition de saut en hauteur, sans péter le record du monde ! (Oui, je me compare volontiers à Superman.)
Conclusion : la canne de combat, un sport sympa.

J’ai réussi à écrire le brouillon de ma nouvelle pour l’AT sur la volonté en environ une heure et demi – deux heures. Je savais que ça irait vite dés que j’aurais l’idée. Reste à voir si elle peut être « viable » une fois tapée et corrigée (oui, rien de mieux, qu’un ou deux coups de ceinturon pour élever une nouvelle !) D’ailleurs, après retour, il semblerait qu’elle ne soit pas encore au point :) (Oui, il s’est passé quasiment cinq jours entre le début de la rédaction de ce post et la fin). Pas grave, elle vivra, car tel ce Prométhée moderne modelant sa créature, j’insufflerai à l’aide d’électrochocs puissants (les mêmes que dans les séries médicales, là) la vie à cet ensemble de caractères. Peu importe ce que l’Inquisition pense de tout cela, je saurais faire entendre ma voix, dussé-je m’opposer à la diatribe populaire ! Car ce sont des ignorants, et ils se complaisent dans leur bêtise crasse ; ils s’y baignent et s’en savonne ; et ils me montrent au doigt (sauf les manchots). Et pourtant, elle tourne !

En ce moment, entre deux esquives de marauds, j’écoute de la musique qui insuffle joie et prospérité. Puissante, orgueilleuse mais festive, elle donne le sourire et l’envie de taper du pied. Ça faisait longtemps que je n’avais point écouté cela :

Garbage Collector

Auteur: Garbage Collector

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

aucune annexe



À voir également

hieroglyphe.suite.jpg

Bilan de l'année 2015

« On fait le milan, calmement, chasse les poissons morts en un instant. »Les Neg'Marrons (vers....

Lire la suite

To Glen Lyon

300 Points d'XP en plus

« Je me souviens que pour aller sur la lande, celle véritable où rien d'humain ne vit, il fallait...

Lire la suite