GarbageCollector

Le blog qui lutte contre les fuites de mémoire.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Premier message de 2011, bercé par le chant de l'appeau

« Du nouveau ! pour nos amis d’outre-quévin qui aiment la batavia. »

Présentateur

Abandonned garbage on a sad road
source de l’image : L’un des plus beaux villages de France.

À l’instar de ces vieilleries jetées sans le moindre égard pour la sensibilité à fleur de peau de notre pauvre Hulul, je crains que ce blog n’ait été trop longtemps laissé à l’abandon par son créateur (C’est moi, son créateur. Je précise au cas où.) Je me souviens encore avec émotion des premiers pas de ce site, alors que la plume encore maladroite de celui qui souhaitait se faire une place dans le monde cruel des blogs inutiles avec tant d’impatience et de naïveté noircissait quotidiennement des pages et des pages virtuelles, à la recherche d’une identité, d’un idéal, d’un bout de fromage. Plus d’un an passa, et avec, la jument de Michao ; et tel un jardin sous la responsabilité de votre serviteur, le blog perdit son entretien régulier.
Les mains sur les hanches, la tête légèrement penché vers la droite, les yeux mi-clos afin de ressembler davantage à Bruce Lee (histoire de mettre toutes les chances de mon côté), je cherche le moyen de me décider à envisager de reprendre tout ça sérieusement. Le “tout ça” n’implique pas exclusivement ce petit espace de communication dans l’intimité de l’accessibilité mondiale, mais bien tout le reste aussi : ce machin-là, le truc là-bas, ça aussi, et j’en oublie sans doute, croyez-moi. Si je devais avoir une bonne résolution à prendre pour 2011, ça serait bien celle-ci : aller me chercher une bière au frigo. (Au moins, je suis certain de la tenir.) J’ai beaucoup d’idées pour améliorer “tout ça”, mais davantage de flemme, je le crains. Mais je vais me forcer, vous allez voir ça, vous n’en croirez pas vos mirettes et vos esgourdes !
Le perroquet, déjà l’année passée, tenait ce discours, et le voilà qu’il remet le couvert. Alors qu’il n’a pas de bras ! Le con, il ne sait pas que pour tenir une fourchette, cela nécessite l’utilisation d’une main ? L’idiot… Quelle idée de naître oiseau, et de passer sa vie à se gratter le poitrail avec le bec, ou de flotter au-dessus de la canopée, alors que l’homme est scientifiquement conçu pour se gratter les couilles avec les doigts et de se laisser couler dans son canapé (bleu, si possible), ce qui est nettement plus agréable. Certes, la vue est belle vue du ciel, on a l’impression de regarder Google Earth constamment, mais attention aux courants d’air ! C’est un coup à attraper un rhume ça.
Moi, je ne suis pas un oiseau. Ni un orang-outan, même si j’aime bien les bananes et le rhum. J’aurais du faire pirate dans les Caraïbes du XVIIIème siècle, j’aurais eu les deux à foison. Manque de bol, je suis né geek au XXème siècle (ce qui, à la réflexion, ne m’empêche pas le moins du monde de manger des bananes flambées). Car oui : j’ai une tête de geek. Ne me demandez pas à quoi ressemble ordinairement une tête de geek mais apparemment, je l’arbore pas mal, au point qu’un ami de ma (nouvelle) voisine du dessus m’a dit entre deux gorgées de Goudale blonde que j’avais une tête de geek. Bon. Pas rasé + lunettes = geek ? Merde ! Gordon Freeman est un putain de geek ! Je le savais, entre deux headshots, il joue à Blood Bowl, massacre du streum à D&D, lis le dernier Charles Burns et défonce Dhalsim à Super Street Fighter 2 Turbo. Ça me rassure, peut-être un jour moi aussi je m’amuserais avec Chien et sauverais le monde à l’aide d’un pied de biche.

Au loin, une huître hurlait à qui mieux-mieux…
S’il existe un métier rare, encore plus que dame pipi, c’est bien celui de chasseur de Xythgorvglktchi. Carrière embrassée par seulement une poignée d’hommes et de femmes depuis les premiers temps de l’Homme et les premières règles de la Femme, elle n’a malheureusement que très peu de débouchés (boucher de Xythgorvglktchi, tanneur de Xythgorvglktchi) et n’apporte en rien honneur et prospérité. Les chasseurs de Xythgorvglktchi sont en règle générale fous, ou naïfs, et sont très régulièrement moqués par de plus jeunes qu’eux. L’une des raisons de la désuétude depuis sa création de ce métier, c’est la quasi impossibilité, dans toutes les langues parlées (même le finnois !) de prononcer correctement le nom de l’animal convoité. La seconde raison, est la certitude absolue de l’inexistance de l’animal, ce qui rend sa traque d’autant plus complexe et infructueuse. N’apparaissant dans aucune légende d’aucuns pays, l’animal n’est connu que de quelques initiés à cette chasse multi-millénaire. Malgré leur passion et leur acharnement, aucun chasseur de Xythgorvglktchi ne serait capable d’en donner une description tant il est vrai que personne n’en a jamais vu. Est-ce un oiseau ? Une sorte de termite fromagère ? Certains d’ailleurs tentent en vain de percer le mystère, en le nommant à cinq reprises devant un miroir fêlé. Le chasseur le plus connu, Estourbis, vécut en Égypte au VIIIème siècle avant Ponce Pilate, et passa dans la postérité des chasseurs de Xythgorvglktchi en étant celui le plus proche d’en débusquer un. Manque de chance, il s’agissait en réalité d’un chinchilla ; rencontre qui déjà à l’époque, n’était pas très courante sur les berges de la Mer Rouge.
Haldous Huksley, français d’origine franco-nippo-zimbabwéen, est un chasseur de Xythgorvglktchi né à Darvaza en Turkménistan lors du voyage de noce de ses parents. Ce gentil quoique freluquet garçon n’apprit que récemment l’existence d’un auteur mort nommé quasiment de la même manière que lui, mais s’enorgueillit de n’avoir jamais lu Le Meilleur des Mondes, qui, selon lui, est vraisemblablement une fable écologiste royaliste à la gloire des Grands Communistes de la Station Spatiale Internationale. À sa décharge, ses parents ne lui ont jamais dit que Le Roi Lion n’était pas un documentaire et que Les Voyages de Gulliver n’était pas une allégorie potache d’American Pie. C’est tout à fait par hasard, comme la totalité de ses collègues, qu’il devint chasseur de Xythgorvglktchi : un jour qu’il descendait une bière ou treize pour masquer ses larmes bruyantes provoquées par l’arrêt du train dans le chef d’œuvre du cinéma moderne L’arrivée d’un train en gare de La Ciotat, il se dit que bon, pourquoi pas, il serait temps d’agir. Il fit le lendemain l’acquisition d’un bâton dont le bout était surmonté d’un silex taillé, seule arme selon les spécialistes capable de tuer un Xythgorvglktchi et quitta sa mère pour parcourir le vaste monde en commançant par son jardin puis le gazon de sa petite amie (« On sait jamais », répéta-t-il, oubliant systématiquement la négation, même à l’écrit.)
24 arrestations par diverses polices et milices du monde entier, 12 fois pris en otage en Terre Adélie, en Belgique et en Suisse, 2 fois condamné à mort puis relâché pour manque flagrant de preuves (le vol de la Lune n’était pas de lui, personne n’a pu prouver qu’elle avait effectivement été dérobée ; quant au meurtre du Dodo ultime, il prétendit ne pas être présent sur les lieux le jour où c’est arrivé) ; rien n’altéra la volonté du garçon jusqu’au jour fatidique où il dut se rendre à l’évidence et acheter un dictionnaire pour comprendre avec plus d’acuité le sens de l’expression : « Cet animal n’existe pas, imbécile, tu viens de l’inventer. De plus, tu le prononces mal, on dit Xythgorvglktchi ». Or, il admit que n’existant pas, le Xythgorvglktchi ne pouvait être chassé. « Qu’à cela ne tienne, s’écria-t-il en son for intérieur. Je vais ouvrir un restaurant avec pour seul mets sur le menu un steak de Xythgorvglktchi ! » Ce qu’il fit. Conseil : n’allez pas dans son restaurant ! C’est une arnaque : il prétend cuisiner du Xythgorvglktchi mais il s’agit en réalité de viande de Topolikjhteagdfbncxu ! Honteux !

Garbage Collector

Auteur: Garbage Collector

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (6)

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

aucune annexe



À voir également

hieroglyphe.suite.jpg

Bilan de l'année 2015

« On fait le milan, calmement, chasse les poissons morts en un instant. »Les Neg'Marrons (vers....

Lire la suite

To Glen Lyon

300 Points d'XP en plus

« Je me souviens que pour aller sur la lande, celle véritable où rien d'humain ne vit, il fallait...

Lire la suite