GarbageCollector

Le blog qui lutte contre les fuites de mémoire.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Boarf ! J'ai des super goûts.

« Je t'aime
– Je sais. »
Ai-je vraiment besoin de préciser ?


L'autre jour j'écrivais un billet sur un film que je considère énormément, et qui se trouve facilement dans mon top 3 cinéma des années 2000.
Comme je n'ai finalement pas envie de le publier, je vais faire une liste chouette :

La chouette hulotte :
La chouette hulotte est célèbre pour être le premier oiseau à avoir pondu sur une comète. Se nourrissant exclusivement de ratons-laveurs, on la trouve moins présente en Antarctique depuis que ces derniers ont émigrés sur Bételgeuse.
La plus célèbre des Hulottes reste l'illustre Hulul, tour à tour comédien (son rôle de Omelette dans la pièce tragique homonyme en dix-huit actes et quatre-vingt quatorze scènes lui a valu le Molière de la Chouette Hulotte), musicien (dans l'orchestre municipal baroque-rap de Dubaï) et rapace (il attrapait les éléphants avec les serres avant de les relâcher sur des campagnols malheureux).
Il existe une blague slave légèrement raciste mais drôle quand même se moquant des ailes des Hulottes : « Si on rajoute un 'c' à Hulotte, ça donne 'Chulotte' ! ». Il est à noter qu'elle passe mieux en slave.
On a pu récemment apercevoir une chouette hulotte dans le dernier film de Steven Seagal.

Tawny_wiki.jpg

La chouette effrayante des cochers :
Celle-ci est horrible pour tout ceux qui pilotent les voitures équitractées. Ne me demandez pas pourquoi, je n'ai jamais tenu un fouet dans la main, même lorsque j'étais Indiana Jones (c'était en fait une sorte de corde en cuir).
La légende raconte, qu'un mardi en rentrant tard après un dur labeur et seize bières (une Cuvée des Trolls, deux Angelus, quatre Chouffe, une Hopus, une Orval, deux Gulden Draak, une Saint-Bernardus, une Trappiste de Rochefort, une Reinhart pour finir), Jean du Teere-Meuniair dut satisfaire un besoin naturel bien qu'insistant auprès d'un buisson de buis domestiqué. Après bien des péripéties, il savoura un bon vin chaud. Et c'est depuis que tout débuta.

[image effraie des clochers]

Le harfang des neiges
Le harfang des neiges (Bubo scandiacus) est une espèce d'oiseau de la famille des strigidés. Il est aussi appelée ookpik par les Inuits. Il est l'emblème aviaire du Québec. En Europe, on l'appelait Chouette Harfang, mais en Amérique du Nord on le considère comme un hibou, car il possède des petites plumes sur sa tête, appelées aigrettes. Elles ne sont pas visibles car elles sont très petites et repliées sur sa tête. (source Wikipedia)

[image harfang des neiges]

Voici donc mes 15 films SF préférés :
Et je n'ai jamais dit que c'était les meilleurs du monde, mais ce sont que j'aime d'amour, plus que tes pellicules en tout cas. (Et il n'y a pas de classement) (Et j'ai pu en oublier).

1) Star Wars

Ben oui quoi. J'ai grandi avec Han Solo, j'ai mangé avec Yoda, j'ai parlé le Twi'lek, et j'ai joué au jeu de rôle.
Bon, comme Star wars, c'est six films, une série animée, blinde de livres, pleins de jeux vidéos, je choisirais juste un film : L'Empire Contre Attaque de Irvin Kershner.
C'est un film qui m'a tellement inspiré et fait rêver quand j'étais gamin... je connais toutes les répliques par cœur (je le sais, je les ai récité la dernière fois que je l'ai vu. La prochaine liste : les films dont je connais toutes les répliques par cœur) et les utilise souvent dans mon vocabulaire quotidien.

Bref, mon Harisson Ford préféré.

2) Retour vers le futur



Je ne sais pas exactement si je préfère le premier ou le deuxième, mais il s'agit également d'un film d'enfance. C'est du Spielberg. C'est du Zemeckis. Que dire de plus. Ah oui, je sais : il y a Marthy McFly qui chante Johnny B.  Goode.

3) Brazil



Et bien mon Terry Gilliam préféré. Et pourtant ce n'est pas facile de choisir dans sa filmographie, entre celui-ci, le Baron de Münchausen, L'armée des douze singes et le Roi Pêcheur.
Terry Gilliam a une patte à part. Une vraie poésie graphique, touchant à l'absurde (ces segments animés au sein des Monty Python !), toujours drôle et intelligent (le court-métrage en ouverture du Sens de la Vie).
Brazil c'est tout ça. Un film assez sombre finalement (une dystopie administrative), drôle, poétique par moment, et avec Robert de Niro.

4) Alien


Alien, c'est un cauchemar. Alien c'est l'imagerie biomécanique glauque de Giger. Alien, c'est ce qui te fait regretter chaque film un peu plus ce qu'est devenu Ridley Scott.
Il m'est difficile de choisir lequel je préfère. En général, je choisis celui de Cameron, mais le premier reste toujours efficace, malgré le fait qu'il n'a pas toujours très bien vieilli. Et quoi que peuvent dire les gens, j'aime les quatre, même celui de Jeunet. Et oui.

5) Terminator


Terminator est badass. Il pique des vêtements à des voyous, le fumier. Pis après, il va tuer la mère de celui qui mènera la résistance, quelque trente ans plus tard.
Terminator c'est bleu sombre, parce que c'est James Cameron. Et j'aime bien le bleu sombre.
Là, je n'ai pas trop de problème pour dire quel est mon préféré : seul le premier est vraiment intéressant. Le deuxième est gentil, le troisième est naze à pisser du sang par le cul, et le dernier bif bof, donc bon.
Et puis finalement, c'est peut-être la meilleure histoire de voyage dans le temps au cinéma, alors bon...

6) Matrix


Le premier. Une sacrée réussite. Beau, pas chiant du tout, avec de la baston qui claque et des sauts par dessus des immeubles.
Je n'ai pour le moment aimé que deux films des frères/sœurs Wachowski (celui-ci, donc, et le méconnu Speed Racer), mais je respecte leur travail. Au moins cherchent-ils en SF à nous étonner et proposer quelque chose de nouveau.
Matrix, c'était vraiment, vraiment Hulotte.

7)  Mad Max


Le genre Post-Apo n'est finalement pas tant que ça représenté au cinéma, et c'est bien dommage. Mad Max est sans doute le plus représentatif de cet univers, et il en est également l'un des meilleurs représentants.
J'ai une affectation particulière pour le deuxième film, peut-être parce que c'est le premier que j'ai vu.
J'espère que le prochain sera à la hauteur et que Tom Hardy fera un Mel Gibson convainquant.

8) La Route


Adaptation de l'excellent roman de Cormac McCarthy, le film est assez impressionnant pour l'ambiance qu'il dégage. Le paysage est vide, dévasté, et les tons gris qui accompagnent les personnages tout le long du film donnent au monde décrit une image pessimiste convaincante.
Viggo Mortensen joue très bien, crédible dans son rôle de père pragmatique et protecteur.

9) Soleil Vert


Je vous en parlerais bien mais je n'en ai aucun souvenir, sinon celui de m'avoir marqué. Je sais juste qu'il est question de poulet à un moment.

10) Blade Runner


Un autre Ridley Scott. Ça paraît étrange maintenant, mais il fut un temps pendant lequel tout ce qu'il touchait était de l'or.
Je n'ai pas encore lu le roman, je l'ai qui traîne quelque part. Blade Runner est un film maudit, saccagé par la production, une grosse déception pour le père Scott. Il y a eu différentes Director's Cut depuis sa sortie, mais aucune n'améliora vraiment le film, en fin de compte. Il était déjà excellent dans son montage sorti au cinéma.
C'est un chef d'œuvre du film noir SF, tout simplement. Harisson Ford est parfait, tout comme Rutger Hauer que j'aime d'amour.
Et puis c'est pas pour dire mais je le dis quand même :
Le scénario est de David Webb Peoples.  Il a scénarisé en plus de ce film : Le Sang des Héros (également réalisateur, toujours avec Rutger Hauer, film dont j'en ai déjà parlé ici-même il y a longtemps), Ladyhawke (tiens, encore Rutger), Impitoyable pour Clint Eastwood, L'armée des douze singes.

11) L'armée de douze singes.


Je ne vous dirai pas qui a scénarisé ce film. Je ne vous le dirai jamais.
C'est un film dans lequel Brad Pitt fait du Johnny Depp. Copieur, va !
Terry Gilliam, il est pote avec Albert Dupontel. Il apparaît même avec Terry Jones dans Enfermé Dehors. Dingue, non ?
L'Armée des douze singes est le remake d'un film français, La Jetée, de Chris Marker. Enfin, adaptée, librement, quoi. (Je n'ai jamais vu la Jetée, en fait. Je sais juste que c'est à base de photos.)
Je ne dira rien de plus sur ce film après la phrase suivante : j'adore ce film.

12) Dark City


Dark City, film de Alex Proyas (oui, son seul bon film, même si j'en ai vu que deux de lui) est un putain de bon petit film qui se passe dans une cité obscure, mais ce n'est ni du Schuitten, ni du Peeters.
C'est mon frangin François qui me l'a montré celui-ci (mon frangin François est TOUJOURS de bon conseil en cinéma) (le dernier film qu'il m'a conseillé, c'était Gomorra, c'est vous dire.)
Le film n'est pas vraiment racontable, je pense, il repose sur une ambiance bizarre plus que sur son aspect SF/Fantastique.

13) Mars Attacks !


Ce n'est pas mon Burton préféré. J'aurais pu choisir Édouard aux mains d'argent (ou le Prométhée Moderne), mais il n'était pas suffisamment SF alors bon. Et puis, Mars Attacks ! est vraiment très harfang.

C'est une comédie, la seule véritable de cette liste. Elle est parfaite dans son hommage à la SF à papi, dans sa moquerie de l'Amérique profonde, dans la dérision de son président des États-Unis (sorti la même année que Independance Day, le film dans lequel le présidents des USA sauve la Terre entière).
D'ailleurs, j'ignorais, mais il a reçu le Prix Hugo en 1997.

Tim Burton, please, arrête tes pitreries avec ton pote Depp (le message vaut aussi pour toi, Johnny), et refait des vrais bons films.

14) Starship Troopers


Parce qu'il est impensable de faire un top Cinéma sans un film de Verhoeven.
Inspiré du roman de Heinlein, Étoiles, garde à vous ! le film se moque du militarisme et des régimes fascisants. (Marrant de penser aujourd'hui que des journalistes à l'époque ont pris ce film au premier degré. Comme s'ils n'avaient jamais vu de Verhoeven avant.)
Ce film n'est pas seulement une satire, c'est également un très bon moment de cinéma d'action. Oui c'est outrancier, c'est fait exprès, comme l'absurdité des pubs demandant de participer à l'effort de guerre en écrasant des blattes chez soi. Oui c'est intelligent, comme le pouvait l'être La Chair et le Sang ou RoboCop.
De ce réalisateur, j'aurais également pu mettre dans la liste Total Recall, mais je voulais m'arrêter à 15. Au final, je n'ai pas vu tant que ça de films du maître hollandais (les trois cités ici plus Basic Instinct), mais cela me suffit pour admirer son talent. J'aimerais qu'on voie plus souvent ce genre de cinéma.

15) Les Fils de l'Homme


Et voici donc mon film de la décennie.
C'est un film qui m'avait tellement marqué à l'époque. Il m'a tellement inspiré, m'a intéressé à la SF  décrivant un futur proche, humain, plausible.
J'aime laisser passer du temps avant de me replonger dans une œuvre que j'ai tant apprécié. Grandir un peu, me développer une analyse générale plus critique, et tout simplement laisser le temps décider si le film se trouve finalement ancré dans son époque, ou si son discours, narratif autant que visuel, est intemporel.
J'ai grandi depuis, lu beaucoup de SF, en ait écrit davantage encore. J'ai revu ce film récemment. Et l'ai encore davantage apprécié.

Les Fils de l'Homme, c'est l'histoire d'un monde stérile, dont le plus jeune humain est âgé de 18 ans.  Que signifie de vivre dans un monde dans lequel aucune naissance n'a été enregistré en quasiment 20 ans ?
Quelle est la conséquence des politiques d'austérité, des guerres européennes, des rejets des étrangers, dans 20 ou 30 ans ?
Le film se passe en Angleterre, en partie à Londres. Les étrangers sont enfermés dans un ghetto (au vrai sens du terme) voire exécutés sur place, car le pays ne peux (ou ne veux) plus accueillir autant de migrants.

Je n'en dirais pas plus sur l'histoire, je vous laisse découvrir si vous ne l'avez jamais vu. Le film est une adaptation d'un roman de P.D. James que je n'ai jamais lu.
Les acteurs sont excellents, et la réalisation de Alphonso Cuarón digne d'un virtuose... Pas pour rien qu'il a réalisé le meilleur Harry Potter.

[ATTENTION SPOILERS, NE LISEZ PAS LA SUITE SI VOUS N'AVEZ PAS VU LE FILM. ALLEZ PLUTÔT VOIR LE FILM EN QUESTION. ET N'EN POSEZ PAS AVANT.]

Son plan séquence dans le Londres en conflit est époustouflant. Pas seulement parce qu'il s'agit d'un plan séquence extrêmement technique, mais aussi parce qu'il est invisible en quelque sorte. On ne s'en rend compte qu'à la fin, ou pas du tout (il dure quand même plus de 6min !) et il présente mieux que tout le reste l'antagonisme au centre du film : le désespoir (guérilla, rebelles contre armée)/espoir (tout le monde s'arrête en entendant les cris du bébé)
Le seul plan-séquence à m'avoir donné autant de frissons est sans aucun doute celui de Joe Wright dans le génial Reviens-moi : la séance sur la plage qui exprime aussi bien la guerre que n'importe quelle scène de mitraillette.

C'est un film à voir, tout simplement.

(PS : je modère les commentaires à présent, car j'ai plein de spams. N'vous étonnez pas si votre commentaire n'est pas publié de suite.)

Garbage Collector

Auteur: Garbage Collector

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (12)

Kalys Kalys ·  08 mai 2013, 13:17

Ouaaaais ! Un nouveau post !! Sans déconner, ça fait plaisir de te lire :)

Et pis ça fait longtemps qu'on ne s'est pas envoyé de vannes sur nos goûts respectifs :P

Parce que bon, Matrix quoi. Et je ne parle même pas de La Route, et de son sale môme que t'as envie de torturer plus longuement à chaque minute qui passe. Puis Blade Runner, survendu.

Terminator, je les aime tous, sauf le dernier, classique.

Par contre, je plussoie pour Dark City. Comme quoi, on a bien un terrain d'entente, quelque part :D

Benji Benji ·  09 mai 2013, 10:09

Liste pas mal en effet, j'ai en ai pas vu certains, du coup je les garde en tête ^^
Cela dit tu n'as pas du voir District 9, sinon il serait dans cette liste.

Garbage Collector Garbage Collector ·  12 mai 2013, 21:21

Benji : Honnêtement, District 9 ? Je suis loin de le mettre dans un top... Je l'ai pas détesté mais bon, c'était quand même assez moyen.

Après il manque sans doute des films, j'ai pu en oublier.

Kalys : tu me désespères... Blade Runner, survendu ? Tsss... :) Et t'as vraiment aimé Terminator 3 ? Belle purge ce film, à mon humble avis.

Et oui, j'aime bien le premier Matrix. C'était chouette, il y avait du kung fu sur des barres d'immeubles.

(bon faut que je trouve un truc pour les commentaires moi, je suis revenu, 4 pages de spam...)

Kalys Kalys ·  17 mai 2013, 16:29

Askimet ne te les bloque pas? Chez moi c'est plutôt efficace...

Oh, Terminator, je ne sais pas, honnêtement je me souviens surtout du 1 et du 2. Mais Blade Runner, voilà, je ne sais pas, très belle réalisation, mais question scénario c'est assez inachevé, je trouve. Peut-être parce qu'ils ont voulu privilégier l'ambiance, d'ailleurs - je n'ai pas lu le bouquin, mais Dick est généralement efficace et laconique.

Garbage Collector Garbage Collector ·  18 mai 2013, 11:17

Akismet n'est pas activé chez moi, ça me dérange un peu de passer par un site externe pour filtrer les spams...

J'ai rajouté quelques filtres, on verra bien, sinon tant pis, je passerais par Akismet.

entdaurog entdaurog ·  18 mai 2013, 21:20

Ouais, mais...Willow, quoi, où est Willow ? Allo, quoi ? hum... En fait j'aime tous ceux que je connais dans ta liste mais j'en aurais mis quelques autres, et tant pis pour la règle des quinze (L'exorciste !!!)

Je suis d'ac avec Kalys pour Terminator 1 et 2 mais absolument pas pour Blade Runner, ni pour Matrix. La route, 'y a un seul truc qui m'a gêné c'est cette scène quasi christique de calme serein récupérateur sous une énorme croix avec rais de lumière poétiques (mais je dois être allergicoparanoïaque aux représentations chrétiennes dans le cinéma ricain).

Et puis aussi, bonne présentation des strigidés (et je parle en connaisseur ;-))

Garbage Collector Garbage Collector ·  19 mai 2013, 00:14

Frangin, t'as pas saisi le concept : je ne parlais ici que des films SF, futuristes quoi.

J'aurais pu mettre Delicatessen il est vrai, mais je suis certain qu'il en manque d'autres, de toute manière.

Et Terminator 2, perso, je ne l'ai jamais vraiment aimé (passer d'un vrai film SF avec de la pure tension à une comédie familiale, bof, bof quoi).

Mon filtre amélioré de spam a l'air de pas trop mal marcher, je vais tenter de virer la modération automatique des commentaires pour voir.

entdaurog entdaurog ·  24 mai 2013, 20:59

Aouaïe, j'avais effectivement pas bien lu. Le manque de sommeil, peut-être...

E.T. or not E.T. ? and if not, then why ?

Reality Check Reality Check ·  26 juin 2013, 07:09

Tiens, un billet que je n'ai vu qu'aujourd'hui.
Je suis d'accord avec cette liste.

Garbage Collector Garbage Collector ·  26 juin 2013, 20:33

Logique. Elle est imbattable.

hacturne hacturne ·  17 juillet 2013, 23:15

Eh! C'est une bonne liste ma foi, mais tu n'as que 10 préférés? Puisque je suis toujours de bon conseil,
pourquoi ne pas s'initier à Max Pecas? Fais-moi confiance...

Garbage Collector Garbage Collector ·  20 juillet 2013, 17:49

Ben déjà il y en a 15, et de plus c'est une liste uniquement SF, donc pas de Max Pecas, donc (bien que j'aurais aimé en mettre au moins un. Mais Je dois admettre à ma grande honte que je ne me souviens pas d'en avoir vu un seul de Pecas.

Je crois que c'est Kubrick qui disait de lui : "Max is a genious. The way he shows how men fart let me voiceless. Max doesn't make cinema, He is the cinema.")

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

aucune annexe



À voir également

hieroglyphe.suite.jpg

Bilan de l'année 2015

« On fait le milan, calmement, chasse les poissons morts en un instant. »Les Neg'Marrons (vers....

Lire la suite

To Glen Lyon

300 Points d'XP en plus

« Je me souviens que pour aller sur la lande, celle véritable où rien d'humain ne vit, il fallait...

Lire la suite